Dominique Tregoures
Naturopathe Chatou

LA PHYTEMBRYOTHERAPIE :


666 vues

DU BOURGEON AU MERISTEME :

Un bourgeon donne naissance aux branches, aux feuilles, aux fleurs et aux fruits.

Il est la représentation de l’intégralité de la plante, c’est le totum de celle-ci.

Le bourgeon contient l’intégralité des informations de la plante :

informations génétiques, les différents tissus, et les différentes propriétés ; tout ceci est lié aux cellules du méristème contenues dans le bourgeon.

Ce méristème est le moteur de la construction de la plante 

(lire « aux origines de la plante » de Francis Hallé)

A partir d’un élément indifférencié (le méristème), la plante va construire un arbre ou un arbuste.

Les médecins s’intéressent aux cellules-souches indifférenciées pour guérir certaines maladies, et le méristème est en quelque sorte une similitude végétale des cellules-souches : il est formé de cellules capables de se différencier selon ses besoins.

C’est pourquoi le Docteur Pol Henri compara ces bourgeons à des embryons et inventa le terme de PHYTEMBRYOTHERAPIE

Au niveau biochimique,  ces bourgeons contiennent une grande quantité d’acides nucléiques,  minéraux, oligo-éléments, vitamines, enzymes, facteurs de croissance, hormones végétales,  et de plus le méristème s’adapte à son environnement ce qui veut dire qu’une plante aura une évolution différente selon ses conditions de vie.

La PHYTEMBRYOTHERAPIE donne la capacité à chaque patient de réagir selon ses besoins, et d’aller puiser dans l’information indifférenciée des cellules souches des méristèmes du remède.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Les neurotransmetteurs qui font tourner votre cerveau

Comment reconnaître des compléments alimentaires de qualité

ACUPUNCTURE

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion