LA PHYTEMBRYOTHERAPIE : La fabrication

la PHYTOTHERAPIE utilise soit le totum de la plante, soit une partie de la plante, comme la feuille, l’écorce ou le bourgeon.

Cette plante peut s’utiliser fraîche juste après la cueillette ou sèche (tisanes ou gélules de plante micronisée)

LA PHYTEMBRYOTHERAPIE n’utilise que des bourgeons frais, mais aussi  des radicelles, des jeunes pousses.

Le bourgeon est créé par la plante avant l’hiver, alors que la jeune pousse apparait en fin d’hiver

Le bourgeon est vivant lors de la fabrication du macérat-mère : il continue à pousser dans la cuve de macération.

Sitôt cueillis, les bourgeons sont immédiatement transportés en chambre froide, puis ils sont mis à macérer à température ambiante, dans une cuve de solvant contenant un tiers d’eau, un tiers d’alcool, un tiers de glycérine.

Ils y macèrent pendant 20 jours tout en étant maintenus en mouvement (loi du mouvement)

Ensuite, la macération est extraite par pression douce.

Quelle différence entre la TEINTURE-MERE, la GEMMOTHERAPIE et la PHYTEMBRYOTHERAPIE :

La macération végétale peut se faire dans un

-mélange hydro-alcoolique : TEINTURE-MERE

-mélange alcoolo-glycériné : GEMMOTHERAPIE

-mélange hydro-alcoolo-glycériné : PHYTEMBRYOTHERAPIE

En PHYTEMBRYOTHERAPIE : le macérat est concentré au1/20ème 

Ce type de macération, contrairement au procédé de macération de la gemmothérapie, permet d’extraire tous les principes actifs contenus dans les bourgeons intacts, tout en contenant moins d’alcool.

Le Docteur Pol Henry, fondateur de la méthode,  insistait sur la macération contenant

de l’eau : essentielle à l’extraction de l’énergie et de nombreux principes actifs,

de l’alcool et de la glycérine pour extraire tous les autres principes actifs.

La phytembryothérapie puise sa source de bourgeons dans les conifères apparus dans l’ère secondaire, puis les grands arbres, les arbres, les arbustes, les arbrisseaux et les sous-arbrisseaux de l’ère tertiaire.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion